4 juin 2020

Chercheur

Après avoir travaillé au GRIP durant les années 1980, Georges Berghezan y est revenu au début des années 2000. Il concentre depuis ses activités sur les nombreux conflits “post-guerre froide”, particulièrement en Afrique subsaharienne, et sur les outils servant à les mener, les armes légères et de petit calibre, dont l’utilisation et les transferts commencent seulement à être quelque peu réglementés.

C’est donc autour de ces deux problématiques – Afrique et armes légères – que Georges Berghezan mène la plupart de ses activités. En particulier, il a effectué plusieurs séjours en Afrique centrale afin d’y mener ou coordonner des recherches ou pour y organiser des activités de formation de la société civile, notamment via le réseau RAFAL dont il est un des coordonnateurs. La question des trafics d’armes est également au cœur de ses recherches, en particulier ceux violant des embargos internationaux. Enfin, il continue de suivre de près la situation dans les Balkans, région où il effectua de nombreux reportages à l’époque des guerres d’ex-Yougoslavie.

Publications de Georges Berghezan